Blanquefort

Première rando cool de la saison; 10 participants se sont retrouvés, chez Catherine.
La chaleur était au rendez vous aussi…

Au menu, parcours dans les marais et visite du parc de Majolan.
Au départ nous passons près d’un endroit appelé la vacherie, où l’on élève … des moutons.
Elle a été inaugurée en 2016, c’est un espace pédagogique et culturel, agricole, artistique et écologique.

Une bergerie toute neuve est en cours de construction.
On peut acheter son fromage de Blanquefort le mercredi de 15h à 18h, le samedi de 10h à 12h et de 15h à 18h et le dimanche de 10h à 12h30.
Les marais ont été asséchés au XVIIème siècle par des spécialistes hollandais.
Christian n’en croit pas ses yeux, et pourtant il en a quatre aujourd’hui !

Nous passons sur les écluses qui permettent au réseau de drainage d’envoyer son excèdent d’eau vers la Garonne et vice et versa.
Pour l’anecdote, on a élevé des sangsues dans ces marais jusqu’à la seconde guerre mondiale.
La production est monté jusqu’à 30 millions de sangsues par an, expédiées et conservées dans les officines des pharmaciens.

Nous empruntons le chemin qui longe la jalle du Taillan, c’est elle qui alimente le plan d’eau du parc de Majolan.
L’eau de la rivière est claire et on peut y voir des poissons et beaucoup de plantes aquatiques…
Un héron prend son envol à notre approche, un martin pêcheur habite dans les parages, mais reste aux abonnés absents…
Nous pouvons voir les premières cultures maraîchères, et commence le quiz du jardinier… et ça, c’est quoi ?
Catherine gagne avec sa reconnaissance du topinambour !

Nous rejoignons l’avenue de Soulac pour aussitôt prendre un chemin qui va longer la Jalle d’Eysines.
Nous rencontrons des maraîchers en plein travail, ils nous invitent à partager leur labeur, pas de volontaires…

Sur le chemin Christian nous fait un remake de l’homme qui murmure à l’oreille des chevaux.
Il nous fait aussi des tests de 5G avec une plume, mais ne capte rien…
Au bout du chemin nous arrivons au Moulin Blanc, il est réaménagé en restaurant, Le bistrot de la Jalle.
En face sur le pont, un banc pouvant accueillir un autocar de personnes âgées.

En chemin Catherine et Christian entament la discussion  avec une personne et Christian repart avec une courge…
Nous arrivons au Parc de Majolan, il faisait partie du Château Dulamon et fut aménagé par M Piganeau, un banquier.
Nous n’hésitons pas à marcher dans la grotte…
Après, une balade dans le parc, entre restaurations et interventions artistiques, l’endroit est très agréable.
Mais attention, au 1er octobre, il sera fermé le mardi, hein !
Retour chez Catherine, en chemin nous aurions bien mangé des baies d’arbousier…
Bilan, dénivelé zéro, mais grosse suée due à la chaleur, 33 au thermomètre !

Cliquer sur une photo pour entrer dans la galerie
puis cliquer sur un côté de la photo pour faire défiler.