Blésignac

10 randonneurs  au départ, au pied de l’église Saint Roch, bâtie par les Templiers et présentant une abside en cul de Four. Au cimetière une belle croix gothique a été fixée sur des marches récentes. Le temps est dégagé, un peu frisquet, mais l’absence de vent nous donnera une impression de printemps. Les chemins seront pas mal mouillés, mais dans les bois les feuilles évitent parfois la boue. Ce sont les allées de vigne qui sont les plus difficiles.

Après avoir franchi le ruisseau de « Trousse paille » nous passons sous une belle maison de maître dominant une ruine de moulin. Un sequoia gigantea et un chêne liège remarquables, meublent les abords de cette belle demeure. Plus loin nous rejoindrons la piste cyclable par un raidillon sous un pont, où il faut éviter de glisser.

La piste nous amènera jusqu’au tunnel qui l’enjambe sur presque 200 mètres, ouvrage d’art ancien assez rare dans la région.

Une petite halte au soleil dans une friche, précèdera un cheminement varié entre vignes et bois. Un tronçon de chemin dans les châtaigniers nous obligera à faire demi tour car il n’est plus entretenu. Nous passerons à proximité du site de la SEMOCTOM, déchetterie principale de la rive droite et Entre deux mers. Sa présence sur la commune de Saint Leon amène des subventions à celle-ci, lui permettant des aménagements routiers et communaux qui la distinguent des communes alentour.

La fin du périple passera, avec beaucoup de boue au bout des vignes, devant une belle maison surmontée d’une curieuse tour carrée, pas très belle. Nous apercevrons au retour et de loin, le château de Blésignac, ayant appartenu à la famille De Ségur jusqu’à la révolution. Une paire de guêtres est restée toute la matinée sur un capot de voiture, il n’ y a pas de voleurs à Blésignac !

Texte de Louis et photos de Cathy et Louis

Cliquer sur une photo pour entrer dans la galerie
puis cliquer sur un côté de la photo pour faire défiler.